Quels sont les médicaments qui favorisent la prise de poids ?

Publié le 27 septembre 2016 à 16:06 Aujourd'hui | 13000 vues

Tous les médicaments n’ont pas les mêmes effets secondaires. Certains peuvent provoquer une prise de poids importante, comme les antidépresseurs ou encore les hormones stéroïdes. Alors, pour contrer ces effets, mieux vaut pratiquer une activité physique régulière.

La prise de poids peut être associée à différents facteurs. Parmi eux : les médicaments. Ceux-ci sont peu souvent attaqués car leurs effets secondaires sont mal connus. Pourtant, « leur signalement pourrait éviter des errances thérapeutiques », indique Ouest-France.

Dans son ouvrage intitulé Les médicaments en 100 questions, François Chast, professeur de pharmacie, nous éclaire sur les risques que peuvent provoquer la prescription de médicaments et recense ceux qui font grossir.

Les antidépresseurs, les anabolisants et les corticoïdes pointés du doigt

Parmi les médicaments à risques pour notre ligne, on peut noter les antidépresseurs. En effet, plus de 40% des patients suivis pour troubles bipolaires, traités par le lithium (Teralithe) ou le valproate (Depakine, Depakote, Depamide), auraient subi une prise de poids conséquente.

D’autres types d’antidépresseurs, tels la mirtazapine (Norset), la paroxetine (Deroxat), la fluoxetine (Prozac) ou encore la mianserine (Athymil), sont égalements pointés du doigt, au même titre que les antidépresseurs tricycliques comme l’imipramine (Tofranil).

Mais le suivi de ces traitements thérapeutiques n’est pas la seule raison qui fait grossir puisque dans la liste, on retrouve également quelques neuroleptiques (utilisés notamment pour soulager les angoisses profondes) comme la clozapine (Leponex), l’olanzapine (Zyprexa), la chlorpromazine (Largactil), le risperidol (Risperdal) et l’haloperidol (Haldol).

Notons aussi que les anabolisants (hormones stéroïdes) et les bêtabloquants, comme l’atenolol (Tenormine) et le metoprolol (Lopressor), utilisés dans diverses indications cardiologiques, participent à l’augmentation de la masse corporelle. Enfin, les corticoïdes provoquent une prise de poids par accumulation d’eau et favorisent les œdèmes.

Une prise de poids jusqu’à 10% de la masse corporelle du patient

La prise des antidépresseurs entraînerait une prise de poids pouvant aller jusqu’à 10% de la masse corporelle du patient. Imaginez donc si un malade pèse 70kg, il pourrait prendre jusqu’à 7kg supplémentaires ! Mais ces kilos en trop se perdraient, partiellement, à la fin du traitement.

Si l’on prend du poids durant un traitement, c’est parce que certains médicaments stimulent l’appétit ou la soif, d’autres favorisent l’augmentation de la masse de graisse (ou masse musculaire) ou encore provoquent de la rétention d’eau et de sel. D’autres, quant à eux, poussent à l’arrêt de l’activité physique. Le poids peut toutefois être contrôlé si un suivi médical est établi, au niveau nutritionnel et sportif.

Raphaël BESNARD

  1. Bonjour, je suis sous paroxetine depuis 4ans et j’ai pris 20kg, j’en peu plus de cette prise de poids….du coup cela fait un mois que j’ai arrêté de le prendre, le mois précédent je le prenais pas tout le temps déjà, mais là je me retrouve pas bien du tout moralement de nouveau, peur de refaire des bêtises, que faire !?!!

Surprise

Dites stop au harcèlement par SMS

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème