Monoprix supprime ses catalogues papiers

Publié le 15 janvier 2019 à 12:23 Aujourd'hui | 784 vues

Monoprix fait un geste pour l’environnement en supprimant sans exception sa diffusion de prospectus et catalogues dans les boites aux lettres. 

C’est une petite avancée dans le domaine de l’écologie au sein de la grande distribution, Monoprix a pris la décision de diminuer fortement sa diffusion de catalogues et prospectus papier. L’enseigne comptant 800 magasins implantés en centre-ville distribuait jusqu’alors 30 millions de prospectus par an, environ 2400 tonnes. Les catalogues et prospectus continueront toutefois à être distribués en magasin amenant cette baisse à environ 90 % du papier diffusé par l’enseigne.

La filiale du groupe Casino se place ainsi comme le premier distributeur à diminuer drastiquement sa diffusion de promotion imprimée qui représente selon Régis Schultz, Président de Monoprix, « entre 10 et 15 % du budget marketing ». Une économie non-négligeable pour un risque assez faible en terme de stratégie promotionnelle puisque la marque joue moins que ses concurrents sur les offres alléchantes. Monoprix met en avant « la préservation des forêts, la moindre consommation d’eau et la diminution des transports et émissions de CO2 » comme motivation principale.

200 euros par an et par foyer

Cette utilisation particulière du papier totalise « 20 milliards de prospectus distribués en France chaque année », rappelle Monoprix dans un communiqué, un quart du papier à usage graphique et 8 % du papier produit en France. On peut dès lors espérer que d’autres enseignes prendront la même initiative. En effet, le groupe Leclerc avait annoncé en 2010 la suppression progressive de ses prospectus d’ici 2020, mais cette résolution semble depuis être restée lettre morte. Les foyers pourraient économiser 200 euros par an de charges en collecte et traitement de déchets si toutes les promotions papiers confondues étaient interdites, selon l’association UFC-Que Choisir.

Monoprix se tournera désormais vers une communication digitale de ses offres. Un changement qui occasionnerait un impact écologique 14 fois inférieur à celui du papier. L’enseigne souhaite, par ailleurs, se focaliser désormais sur le ciblage publicitaire de ses clients à travers sa promotion digitale.

Lire aussi : Zéro déchet semaine 5 : la boîte aux lettres, cette grande pollueuse

Martin Dawance

Surprise

Zéro déchet : comment faire son démêlant maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème