mylabel

MyLabel, l’appli pour consommer selon ses valeurs

Publié le 13 mai 2019 à 9:08 Aujourd'hui | 1049 vues

Lancée en avril 2019, myLabel est une toute nouvelle application mobile qui permet de d’évaluer si les produits que l’on achète sont en phase avec ses convictions. Bien-être animal, juste rémunération des producteurs, protection de la biodiversité sont autant de critères que l’on peut sélectionner pour acheter de manière plus éclairée.

Mieux consommer, telle est l’envie de plus en plus de consommateurs. Mais quand il s’agit de faire attention aux produits que l’on met dans son assiette, chacun a sa propre vision. Pour certains, mieux consommer, c’est avant tout choisir des aliments sains (moins gras, moins salés et moins sucrés), et exempts de pesticides et d’additifs controversés. Pour d’autres, c’est surtout privilégier des produits respectueux de l’environnement (production qui n’impacte pas la biodiversité, ne participe pas à la déforestation, etc.) ou éthiques. Et enfin, il y a ceux qui seront attentifs à l’impact sociétal et environnemental des produits mais pas à l’aspect nutritionnel, et ceux qui prendront en revanche tout en compte ; l’aspect nutritionnel, sociétal et environnemental des aliments. Bref, chacun à ses propres critères du « mieux consommer ».

Consommer selon ses valeurs

Les profils sont différents mais tous les consommateurs qui souhaitent adopter une meilleure alimentation partagent un point commun : la difficulté d’acheter des denrées qui correspondent parfaitement à leurs attentes. Dans les magasins, c’est le grand flou. Il y a bien sûr les labels, des logos, mais ces derniers sont tellement nombreux qu’ils en deviennent incompréhensifs. Les informations sur les emballages ne sont pas toujours claires, voire parfois trompeuses. À l’ère du numérique, de nombreuses applications se sont alors développées pour nous aider. Parmi elles, on compte bien sûr Yuka, Y’a Quoi Dedans de Système U ou encore Foodvisor. Mais ces dernières sont spécialisées dans l’analyse de la qualité nutritionnelle des aliments. Les autres critères, à savoir l’impact environnemental et sociétal, ne sont pas pris en compte. Dommage pour les consommateurs qui veulent aussi des produits plus durables et éthiques. Ils doivent donc se tourner vers d’autres applis comme Etiquettable pour obtenir ces informations. Résultat, les smartphones débordent d’applications en tout genre. Il faut jongler entre elles, et niveau perte de temps dans les magasins, on connaît mieux.

Une application devrait toutefois réconcilier tout le monde. Son nom ? MyLabel. Lancée le 2 avril dernier, cette appli incorpore tous ces critères (santé, environnement, société) et offre aux utilisateurs la possibilité de les choisir. On définit son profil et l’appli évalue ensuite si les produits que l’on achète correspondent à ses attentes.

MyLabel : comment ça marche ?

Son fonctionnement est très simple : une fois l’appli téléchargée, il suffit de sélectionner ses critères parmi les trois catégories : planète (biodiversité, origine locale et impact carbone, déchets, déforestation…), santé (additifs, allergies et intolérances, OGM, pesticides…) et société (appropriation des ressources, conditions de travail, travail des enfants, juste rémunération des agriculteurs…). Après cette étape, ne reste plus qu’à scanner le code-barres des produits. Plus de 500 000 y sont référencés. En fonction de ses critères, l’appli indiquera s’il est conforme ou contraire à ses valeurs via un petit smiley. Si ce dernier est rouge (pas bon), elle propose alors des alternatives.

Pour le décryptage des étiquettes, on peut faire confiance à myLabel puisque que cette dernière s’appuie sur plusieurs sources (tiers de confiance). Elle utilise les analyses de l’Institut national de la consommation, de FAIR(e) un monde équitable, Bio Consom’acteurs, Greenpeace ou encore du CIWF (Compassion in world farming). MyLabel ne joue qu’ « un rôle d’interface entre les associations et les consommateurs », explique Christophe Hurbin, cofondateur de myLabel.

Nous avons testé l’appli pendant plusieurs jours en cochant pratiquement tous les critères. Nous avons scanné divers produits. Parmi eux : une boîte de céréales fourrées chocolat noisette de la marque Monoprix Bio et un bocal de ravioli chèvre et miel de Jeff & Karine. Pour les céréales, un smiley vert est apparu. Celles-ci ont rempli trois de nos critères (biodiversité, pesticides et additifs). Idem pour la boîte de ravioli. Et pour les autres critères ? L’application ne se veut pas restrictive. « Un produit est jugé conforme avec au moins un des critères préalablement définis », précise Christophe Hurbin. Après quelques jours de tests, l’application tient ses promesses. Quelques produits scannés n’avaient toutefois pas eu (encore) d’évaluation. Faut-il peut-être lui laisser du temps pour qu’elle soit bien complète…

Pour celles et ceux qui font leurs courses en ligne, myLabel ne les a pas oubliés. Il est en effet possible d’installer un plugin (extension) sur son navigateur. Les smileys apparaissent ainsi sur chaque produit. Ce dernier n’est pour l’heure compatible qu’avec le site de Carrefour, Houra, Monoprix et E. Leclerc.

Faire évoluer l’offre de produits responsables

Disponible sur iOS et Android, l’application est entièrement gratuite et sans pub. Christophe Hurbin assure : « pas de vente de données personnelles. » Pour se rémunérer, myLabel propose aux industriels des informations agrégées anonymes sur les attentes des consommateurs. Des infos qui leur permettront, et c’est ce qu’espère l’équipe de myLabel, de faire évoluer leurs produits. « Nous nous inscrivons dans un véritable cercle vertueux », souligne Christophe Hurbin. C’est d’ailleurs cette démarche qui a séduit les associations et institutionnels. MyLabel éclaire et redonne, en plus, du pouvoir aux consommateurs !

Marine VAUTRIN

Surprise

Movember : un mois pour se faire pousser la moustache et faire des dons

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème