Ne jetez plus vos cartouches d’imprimantes vides !

Publié le 29 octobre 2019 à 15:42 Aujourd'hui | 440 vues

190 millions de cartouches laser et jet d’encre seraient consommées chaque année en Europe. Sachant qu’une cartouche peut mettre jusqu’à 1000 ans pour se décomposer, l’urgence à les recycler ne fait aucun doute. De nombreuses entreprises se sont lancées dans ce secteur et proposent de rémunérer les particuliers pour leur geste écologique.

On ne saura que trop le répéter : le désastre écologique qui amène au réchauffement climatique est principalement dû à nos habitudes de consommation. Pour inverser la tendance, il faut revoir tous nos réflexes du tout-jetable. L’impression de documents est un secteur particulièrement touché. En effet, que les cartouches soient à jet d’encre, et cumulent donc les désavantages d’utiliser du plastique et des énergies fossiles (pétrole), ou que les cartouches soient laser, et donc à base de divers métaux, le volume des cartouches recyclé est encore trop faible et l’empreinte carbone de ces consommables trop importante.

5 millions de cartouches collectées en 2017

Selon une étude de Cart’touch*, 5 millions de cartouches ont été collectées en France en 2017, soit 35 % du tonnage total mis en vente. A fin 2017 par ailleurs, 86% des cartouches collectées avaient fait l’objet de revalorisation matière, c’est-à-dire qu’elles avaient été soit recyclées, soit réutilisées.

Quand on parle de recyclage et de valorisation de matière, il s’agit d’extraire des cartouches les matières premières comme l’acier, l’aluminium, l’inox, le polystyrène, le polyéthylène et même la poudre de toner. Ces composants peuvent être ensuite réutiliser dans différents types d’industrie. Et quand on ne peut plus rien extraire, les cartouches sont incinérées et servent à produire de l’énergie.

Cela milite franchement pour que plus une seule cartouche d’imprimante ne finisse à la poubelle.

Renvoyez gratuitement vos cartouches vides et gagnez de l’argent !

Derrière cette valorisation de la matière, toute une nouvelle économie s’est développée depuis maintenant 20 ans. De très nombreux acteurs ont investi le marché du recyclage des cartouches : des tarifications en fonction des marques et des cartouches offrent ainsi aux particuliers autant qu’aux entreprises de gagner quelques sous avec leurs cartouches vides.

Selon les sites, vous pouvez ainsi gagner jusqu’à 4 € la cartouche vide, sans que vous n’ayez à débourser aucun frais d’envoi. En effet, la plupart des entreprises du secteur proposent de télécharger un bon colissimo prépayé pour leur envoyer les cartouches.

Ensuite, les sociétés se rémunèrent en revendant à leur tour le fruit de la centralisation de leur collecte à des entreprises spécialisées dans le recyclage ou le reconditionnement. C’est le cas par exemple de l’entreprise Cartouche-vide.fr : « Nous sommes une entreprise de collecte, et revendons nos cartouches vides à des industriels professionnels du reconditionnement. Une fois la cartouche ré-emplie, elle est vendue en cartouche recyclée sous des marques de distributeur type Carrefour, Auchan… » explique Christine Petitpas, sa fondatrice.

Cartouche-vide.fr, une des premières entreprises du secteur

Cartouche-vide.fr est né il y a 18 ans, grâce à l’énergie de Christine Petitpas. Elle est alors secrétaire de direction dans diverses entreprises informatiques de sa région, dans le sud de la France. Elle réalise que la collecte des consommables des entreprises n’est pas du tout structurée. Aussi, elle réfléchit à un concept profitable pour tous : « pour convaincre les gens, je me suis dit que leur permettre de faire un geste écocitoyen et d’être payé pour ça, ça pourrait fonctionner ! » Le principe fondamental de la collecte était lancé.

Aujourd’hui, entourée d’une équipe de dix personnes, elle adresse essentiellement les particuliers, les écoles, les associations, les commerces et petites entreprises sur le secteur des cartouches à jet d’encre. Via sa structure, 1 million de cartouches vides ont ainsi été collectées en 2018.

En face d’elle, de gros acteurs comme Conibi, un consortium de professionnels de l’impression présent depuis 2000, proposent des offres pour les plus grandes structures d’entreprises.

Au niveau local, d’autres jeunes pousses ont également mis en place des solutions de collecte des cartouches en points relais : c’est le cas des nantais de Collecteo qui s’occupent ensuite eux-mêmes de donner une seconde vie aux cartouches d’encre.

Quelques autres acteurs ont, enfin, investi plus récemment le secteur particulier de cartouche-vide.fr avec un système de tarification selon la cartouche collectée, comme Sélecteo ou Rachateasycartouche. Mais vu l’ampleur de la tâche qui reste à effectuer dans le domaine, les différents concurrents ne semblent pas de trop aujourd’hui.

L’équipe très féminine de Cartouche-vide.fr, avec Christine Petitpas (en rouge) la fondatrice
qui a reçu en 2015  le le Trophée des femmes de l’économie

* Cart’Touch est un regroupement de 13 des principaux fabricants créé en 2011 pour gérer la fin de vie des cartouches.

Pour en savoir plus :
Cartouche-vide.fr :
Selecteo
Rachateasycartouche
Collecteo
Conibi

Hélène DESMAZURES

Surprise

Movember : un mois pour se faire pousser la moustache et faire des dons

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème