Ne jetez plus vos noyaux de litchis !

Publié le 7 janvier 2019 à 10:14 Aujourd'hui | 1455 vues

Vous avez l’habitude de jeter les noyaux de litchis à la poubelle ? Ne le faites plus, faites-les germer !

Originaire de Chine, le litchi est un petit fruit exotique que l’on retrouve en hiver, notamment pendant les fêtes de fin d’année. Très rafraichissant, il est apprécié pour son goût doux et sucré, que certains assimilent à la rose et au muscat. Ses bienfaits pour la santé sont nombreux : le litchi est un allié contre les coups de mou grâce à sa teneur élevée en vitamine C et en glucides. Il est aussi riche en vitamines A et B, en fibres, en calcium, en sodium et en fer. C’est aussi un partenaire minceur. Seulement 66 calories pour 100 grammes ! Ce petit fruit a tout pour lui, il serait donc dommage de s’en passer. D’ailleurs, si vous avez un peu la main verte, sachez qu’avec son noyau vous pouvez verdir votre intérieur. Eh oui, tout comme avec les noyaux d’avocat, il est possible d’obtenir un petit arbre au joli feuillage. Voilà une activité ludique à faire !

Comment faire germer ses noyaux de litchis ?

La germination du noyau de litchi est un jeu d’enfant. Après avoir mangé les fruits, conservez les plus beaux noyaux, rincez-les pour enlever toute trace de chair et laissez-les tremper dans de l’eau à température ambiante pendant deux jours. Munissez-vous d’un pot et plantez ensuite un des noyaux dans du terreau humide mais drainé, « en l’enfonçant modérément, côté arrondi vers le haut (ceci permet un meilleur amarrage de la plante dans le substrat ; laissez affleurer le sommet du noyau », conseille le site Gerbeaud. Le litchi étant un arbre tropical, il aura besoin de chaleur et d’humidité. Une fois votre noyau planté, placez votre contenant dans une pièce chaude et ensoleillée. Arrosez souvent pour que le substrat reste humide. La germination devrait intervenir dans les 30 jours.

Le litchi se cultive ensuite comme une plante d’appartement. Il faudra toutefois veiller à l’arroser régulièrement. Lorsqu’il aura quelques feuilles, pensez à les humidifier à l’aide d’un brumisateur. Pour garder une humidité optimale, vous pouvez aussi placer votre plante sur une coupelle remplie de graviers ou de billes d’argile  trempées d’eau. Soyez cependant vigilant, un excès d’eau risque de faire pourrir les racines. L’idéal sera de la placer près d’une fenêtre, dans une véranda ou une serre si vous en avez une. Mais attention aux rayons du soleil qui risquent de brûler ses feuilles encore fragiles. En été, vous pourrez sortir la plante à l’extérieur. Placez-la dans un endroit ensoleillé mais pas trop, et protégé du vent. Allez-y toutefois progressivement afin que la plante puisse s’habituer. Dès l’automne, pensez à la rentrer à l’intérieur. Quand le litchi deviendra trop grand pour le pot, vous pouvez le rempoter. Ce dernier pourra ainsi prendre de la hauteur et se développer. De l’engrais ? Pas besoin. Les premières années, un bon terreau suffit amplement.

La plante se gardera en pot. Pour la récolte des fruits, n’y comptez guère. Si vous habitez dans le sud de la France, vous pouvez tenter de la planter en pleine terre, mais n’espérez pas grand-chose. Les conditions climatiques, même dans le sud, ne sont pas assez favorables. Au moindre coup de froid, la plante mourra. À défaut d’avoir des fruits, vous aurez toutefois une belle plante d’intérieur, un végétal que vous aurez obtenu à partir d’un litchi dégusté quelques mois, voire quelques années auparavant. Pas mal non ?

Justine Dupuy

Surprise

Zéro déchet : comment faire son démêlant maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème