Ne rien acheter de neuf en 2019, chiche ?

Publié le 4 janvier 2019 à 10:03 Aujourd'hui | 630 vues

Chaque nouvelle année apporte son lot de bonnes résolutions. Parmi les plus populaires : arrêter de fumer, se mettre au sport, manger plus sainement. L’association Zero Waste France propose, elle, de relever un autre défi : celui d’acheter le moins d’objets neufs possible pendant un an.

Souvenez-vous. En 2018, Zero Waste France avait mis les Français au défi de ne rien acheter de neuf, ou presque. Ce challenge, baptisé « Rien de neuf » avait mobilisé plus de 15 000 personnes. Fort de ce succès, l’association a décidé de le relancer en 2019 avec cette fois-ci l’objectif de réunir 100 000 personnes. Le principe est le même que l’an dernier : chaque participant s’engage à « limiter au maximum ses achats de produits neufs pendant un an en privilégiant des modes de consommation alternatifs à l’achat neuf : location, prêt, occasion, réparation, don ou mutualisation », explique Zero Waste France.

Le défi ne concerne pas la nourriture, les produits d’hygiène et les cosmétiques, mais les objets et équipements de la vie quotidienne comme les vêtements, les meubles, les appareils électroménagers et les produits high-tech. Des objets qui ont un impact fort sur l’environnement. « Chaque produit neuf cache son « sac à dos écologique » : il représente la consommation de matières premières et l’énergie nécessaire à la production de cet objet. Invisible pour le consommateur, cette consommation représente un impact considérable sur l’environnement et fait pression sur les ressources naturelles », souligne l’association sur son site. Dans une étude publiée en septembre dernier, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) précisait que « l’ensemble des équipements, meubles et électroménagers, présents dans la maison, pèse en moyenne 2,5 tonnes. Pour fabriquer ces 2,5 tonnes d’équipements, il a fallu mobiliser 45 tonnes de matières premières ».

Mesurer son impact

Pour cette deuxième édition, Zero Waste France a développé de nouveaux outils pour accompagner les participants. Sur le site riendeneuf.org, on peut mesurer l’impact concret de son engagement tout au long de l’année. Ce qui est très motivant. Une fois inscrit, on indique si l’on a choisi un bien d’occasion ou renoncé à un achat en privilégiant la réparation, la location ou le prêt. Pour un objet non acheté, on précise la catégorie (vêtement, meubles, jouets, gros ou petit électroménager, etc.), le bien en question et pourquoi on ne l’a pas acheté neuf. La plateforme calcule ensuite la quantité de matières économisées. Pour un aspirateur réparé, on apprend que l’on a préservé 259 kilos de matières premières. Pour un lave-vaisselle ? Plus de 2 tonnes !

Si 100 000 personnes décidaient de participer au défi, des millions de tonnes de ressources pourraient ainsi être économisées.  Ce serait aussi  « un signal fort » envoyé « aux dirigeants politiques et économiques », estime l’association. Au moment où nous écrivons ces lignes, plus de 6 500 citoyens ont décidé de relever le challenge en 2019.

Rendez-vous sur riendeneuf.org.

 

Marine VAUTRIN

Surprise

Recycler vos mégots, c’est possible !

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème