Nestlé dit stop aux œufs de poules élevées en cage

Publié le 2 novembre 2017 à 17:03 Aujourd'hui | 834 vues

Le groupe Nestlé a annoncé qu’il n’utilisera plus d’œufs de poules élevées en cage dans l’élaboration de tous ses produits d’ici 2025.

Le club des anti-œufs de poules élevées en cage accueille un nouveau membre : Nestlé. Ce dernier s’est engagé à ne plus s’approvisionner en œufs de poules élevées en cage d’ici 2025. Seuls les œufs issus de poules élevées en liberté seront utilisés dans ses produits. « En Europe et aux États-Unis, Nestlé fera la transition à la fin de l’année 2020 », explique le groupe dans un communiqué publié ce jeudi 2 novembre. « Pour le reste de l’Amérique, le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Océanie, cela arrivera en 2025 », ajoute-t-il, précisant que 40% de ses produits fabriqués en Europe sont déjà produits à partir d’œufs de poules non élevées en cage. Pour l’Asie, le groupe explique qu’il visera l’échéance de 2025 dans la mesure où les conditions le permettront.

Pour Nestlé, l’objectif est « d’améliorer la qualité de vie et de contribuer à un futur meilleur. Cela comprend des standards de bien-être décents pour les animaux qui sont élevés pour les ingrédients utilisés dans nos produits ».

Vers la fin des œufs de poules en cage

En France, de nombreuses enseignes se sont engagées dans cette démarche. Monoprix a par exemple exclu les oeufs de batterie de ses rayons depuis avril 2016. Carrefour avait elle annoncé en décembre 2016 que l’ensemble des œufs de sa propre marque seront issus de systèmes d’élevages alternatifs à la cage en France d’ici 2020. Elle avait également indiqué qu’elle travaillera en étroite collaboration avec ses fournisseurs pour étendre cette démarche à tous les œufs du rayon d’ici 2025. Parmi les autres distributeurs, on retrouve également Leclerc, Intermarché, Lidl, Cora, Aldi, Picard, Métro ou encore Auchan. Ce dernier supprimera ces œufs de sa propre marque d’ici 2022, et de l’ensemble du rayon œufs d’ici 2025. Plus récemment, c’est l’entreprise spécialisée dans les produits frais et l’épicerie du monde, Grand Frais, qui a annoncé ne plus vouloir commercialiser des œufs de poules élevées au sol et en cage. D’ici 2020, elle ne proposera uniquement que des œufs issus de poules élevées en plein air ou des œufs bio. D’autres acteurs de l’agroalimentaire ont aussi fait des annonces en ce sens, comme Sodexo. Du côté des fabricants qui ont déjà banni les oeufs de batterie : Amora, Mars, Gü, Michel & Augustin. Bientôt, ce sera au tour de Panzani et Pasquier de les supprimer (d’ici 2025).

Pour connaître tous les acteurs engagés, retrouvez la liste complète sur le site de l’association L214.

Marine VAUTRIN

  1. 2025 TROP TARD

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème