Oiseaux : des mégots de cigarettes pour éloigner les tiques

Publié le 30 juin 2017 à 9:15 Aujourd'hui | 782 vues

Une espèce d’oiseau, vivant dans les villes mexicaines, place volontairement des mégots de cigarettes dans son nid afin de repousser les parasites, et plus particulièrement les tiques. 

Les mégots de cigarettes sont partout. Des chercheurs mexicains estiment qu’environ deux tiers des cigarettes fumées dans le monde jonchent nos sols. Aussi étonnant cela soit-il, la plupart des animaux réussissent à faire bon usage de ces déchets abandonnés par les humains. C’est le cas des Roselins familiers (Haemorhous mexicanus) de la ville de Mexico, comme le révèle une étude publiée dans la revue Journal Avian Biology, rapporte Sciences & Avenir. Pour maintenir les parasites à distance, ils n’hésitent pas à remplir leurs nids de mégots de cigarettes. Utilisés pour éloigner les tiques, ceux-ci ont toutefois un effet néfaste sur les poussins.

Afin de démontrer cette pratique pour le moins surprenante, deux chercheurs de l’université nationale autonome du Mexique ont retiré le revêtement de plusieurs dizaines de nids de Roselins familiers juste après l’éclosion des œufs. Ils ont également enlevé tous les parasites présents dont les tiques. Une fois cette opération réalisée, ils ont rempli dix nids avec des tiques vivantes, dix autres avec des tiques mortes et enfin douze autres sont restés sans aucun parasite.

Les tiques aussi néfastes que les mégots

Les oiseaux confrontés à un nid sans tique n’ont utilisé aucun débris de mégots, voire très peu (0,02 gramme). Les Roselins familiers dont l’abri a été infesté de parasites en ont eux rapporté environ dix fois plus (0,25 gramme). Selon les conclusions des chercheurs, ces oiseaux ajoutent bien des mégots de cigarettes pour faire fuir les tiques. « Mais une évaluation systématique de la démographie et de la physiologie de cette population est nécessaire pour déterminer si l’utilisation des mégots est une nouveauté bénéfique ou néfaste pour ces oiseaux urbains », expliquent les chercheurs.

Les tiques sont un véritable fléau capable de mettre en danger la vie des oisillons. Quant aux mégots de cigarettes, ils sont tout aussi dangereux. « Les mégots causent des dommages aux oiseaux en interférant avec la division cellulaire que nous avons évaluée en analysant leurs globules rouges ». Mais « le danger représenté par les tiques est supérieur à celui de la nicotine sur l’organisme. Les effets génotoxiques prennent en général plus de temps à se manifester », indiquent les chercheurs. Ceux-ci comptent d’ailleurs mener une étude à long terme pour évaluer plus en profondeur l’influence de la nicotine sur les oiseaux.

Alice Glaz

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème