Les opérateurs télécom ont augmenté leurs tarifs pendant l’été

Publié le 28 août 2017 à 11:28 Aujourd'hui | 722 vues

Les trois principaux opérateurs français, Bouygues Telecom, SFR et Orange, ont augmenté le prix de certains de leurs forfaits mobiles ou fixes pendant l’été.

Clients chez SFR, Bouygues Telecom ou chez Orange ? Il serait peut-être bon de jeter un coup d’œil à vos factures. Eh oui, pendant que la plupart de leurs clients étaient en vacances, les opérateurs télécom en ont profité pour augmenter discrètement certains de leurs tarifs. Un procédé repéré par l’association de consommateurs l’UFC-Que Choisir le 24 août dernier. Pas de panique, tous les clients de ces opérateurs ne sont pas concernés, mais il est toujours plus prudent de vérifier.

Chez Orange, le prix de l’offre fixe Découverte Internet est passé de 21 à 24,99 euros, soit une augmentation de 3,99 euros par mois. Quant au forfait mobile Mini, celui-ci est passé de 14,99 euros à 16,99 euros, soit une augmentation de deux euros. Chez SFR, l’option baptisée Privilège a augmenté les prix des offres fixes ou mobiles de 2 à 5 euros par mois. Enfin, chez Bouygues Telecom, l’opérateur facture dorénavant en supplément les frais mensuels de location de la box internet Miami, qui étaient jusque-là inclus. Cela ajoute trois euros supplémentaires pour les abonnés de cette offre fixe.

Une augmentation des prix « cachée »

Ce procédé est loin d’être une première. Les opérateurs profitent souvent de l’été pour procéder à des hausses de tarifs. Selon l’article L. 224-33 du code de la consommation, les opérateurs sont tenus d’informer les clients concernés. Mais les mails reçus sont loin d’être clairs. « Ainsi, pour apprendre que leur forfait allait augmenter, les clients SFR ont dû lire jusqu’au bout un mail intitulé « Souriez, vous êtes surclassé », qui mettait surtout en avant la possibilité d’accéder désormais à de nouvelles chaînes de télé voire, pour les clients mobiles, aux appels illimités. L’augmentation de tarif, elle, était bien indiquée, mais plus bas et en petits caractères », explique l’association de consommateurs.

Ces emails aux allures de publicité envoyés en plein milieu de l’été peuvent prêter à confusion. Nombreux sont les abonnés qui risquent de passer à côté. Or, ceux-ci ne disposent que de quatre mois à partir du changement de tarif pour résilier leur abonnement sans frais. Au-delà de cette période, la modification est considérée comme acceptée. Mais bonne nouvelle, dans certains cas, l’opérateur permet à ses clients de conserver l’ancien tarif à condition d’en faire la demande. Quant à ceux dont l’augmentation du tarif est inéluctable, ils ne doivent pas hésiter à appeler leur opérateur pour négocier le maintien des anciennes conditions.

Alice Glaz

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème