Des papiers peints datant de la Révolution française découverts dans une église

Publié le 19 juillet 2016 à 12:35 Pop culture | 1100 vues

En réalisant des travaux à l’église Notre Dame de la Daurade à Tarascon (Ariège), les ouvriers ont fait une découverte plutôt étonnante : du papier peint bleu-blanc-rouge, datant de la Révolution française.

Rénover une bâtisse peut réserver quelques surprises. Et ce n’est pas la ville de Tarascon-sur-Ariège qui dira le contraire. La municipalité avait initialement prévu de réaliser des travaux de rénovation dans l’Église de Notre Dame de la Daurade. Et plus particulièrement de restaurer les toiles de grands formats du retable du XVIIIème siècle situés dans le chœur de l’édifice religieux.

Le 29 juin dernier, en décrochant les cinq tableaux, les ouvriers ne s’attendaient pas à découvrir des panneaux de papier peint bleu-blanc-rouge, vestiges de la Révolution française.  De premiers lambeaux avaient été trouvés en février, lors d’une première restauration du lieu. La direction régionale des affaires culturelles (Drac) a d’ailleurs préconisé une restauration et une dépose sous caisson hermétique pour ces derniers.

Les églises transformées en temples laïcs

Les spécialistes sont tous d’accord sur un point : il s’agit d’une pièce unique en France assez bien conservée sous le retable, issue de la conversion en 1793, de certaines églises en temple de la Raison. C’est à cette date que tous les décors religieux avaient été retirés, pour que les murs soient tapissés de ce papier peint tricolore. Lorsque les hommes religieux ont repris les lieux, ils se sont contentés de retapisser par-dessus.

Pour Robert Vicente, membre de l’association Histoire et patrimoine du Tarasconnais, l’histoire est plus complexe : « Les révolutionnaires savaient que ça n’allait pas durer. Ils auraient pu tout détruire, mais ils ont préféré conserver soigneusement les statues et tableaux dans un coin. Et à son tour, l’Eglise s’est peut-être contentée de tourner une page de l’histoire, en laissant un papier peint…», rapporte La dépêche.

Une chose est sûre, les papiers peints tricolores ont été classés monuments historiques, tout comme l’Église Notre Dame elle-même.

Roumaissa Benahmed

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème