Parisculteurs : 43 nouveaux sites pour rendre Paris plus « verte »

Publié le 2 octobre 2017 à 15:54 Demain | 986 vues

La Ville de Paris a lancé la semaine dernière le second appel à projets baptisé « Parisculteurs » pour végétaliser et cultiver les toits, les murs, les cours ou encore les sous-sols de la capitale. Pour cette nouvelle édition, 43 nouveaux sites sont proposés.

D’ici à 2020, la Ville de Paris s’est donnée pour objectif de végétaliser 100 hectares de bâti, dont un tiers consacré à l’agriculture urbaine. Pour y parvenir, elle a lancé début 2016 « Parisculteurs », un appel à projets à l’attention des agriculteurs, jardiniers, paysagistes, entrepreneurs ou encore startupeurs pour « verdir » plusieurs sites de la capitale. La première édition a permis de lancer 32 projets, dont six ont déjà été inaugurés. Parmi eux : une ferme maraîchère sur le toit-terrasse du centre médical de la RATP, dans le 12e arrondissement de la capitale. Ce site, nommé « La Ferme Lachambeaudie » a été inauguré le 11 juillet dernier par la Ville de Paris, le groupe RATP et la start-up Aéromate, spécialisée dans l’agriculture urbaine et porteuse du projet. Les 32 sites permettront in fine la production de 500 tonnes de produits, dont 425 tonnes de fruits et légumes, 24 tonnes de champignons, 95 kg de miel, 30000 fleurs ou encore 8000 litres de bière.

Parisculteurs 2 : 43 nouveaux sites proposés

Fort de ce succès, la mairie de Paris a décidé de renouveler son opération. Cette nouvelle édition des « Parisculteurs » propose désormais de cultiver 43 sites, dont 15 de la Ville de Paris et 28  par des partenaires dont trois proposés par les villes de Pantin et de Saint-Denis. « La surface proposée à l’imaginaire des agriculteurs urbains est presque doublée avec une dizaine d’hectares proposés. Ils pourront investir des toits ou des tunnels dans la quasi-totalité des arrondissements parisiens grâce notamment aux sites proposés par les nombreux signataires de la charte Objectif 100 hectares », souligne dans un communiqué Pénélope Komitès, adjointe à la mairie en charge des espaces verts, de la nature, de la biodiversité et des affaires funéraires.

Le Centre Pompidou propose une toiture de 280 mètres carrés pour l’installation d’un potager participatif à destination du personnel. Le groupe LVMH offre lui deux terrasses (300 mètres carrés) avec vue sur la tour Eiffel. 5 000 mètres carrés pourront aussi être cultivés en sous-sol dans une ancienne boucle de retournement de la ligne 3 du métro parisien, transformée en centre de formation pour les agents de la RATP. Le site, située sous le parc Monceau, est aujourd’hui désaffecté. Le plus grand espace proposé se trouve quant à lui à l’hippodrome de Vincennes : 30 200 mètres carrés. Autre site : le toit du magasin Monoprix Bièvre. Plus d’informations sur les sites proposés ici.

« Avec ce deuxième appel à projets nous continuons à développer la production de fruits et légumes au cœur même de Paris. C’est un progrès pour la place de la nature en Ville, le développement d’une nouvelle activité économique, la convivialité, l’éducation au bien manger et le lien entre les Parisiens et les territoires ruraux », indique Anne Hidalgo, maire de Paris.

Les projets sélectionnés seront annoncés à l’automne 2018.

Marine VAUTRIN

Surprise

Zéro déchet : comment faire son démêlant maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème