Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

Publié le 12 juin 2019 à 14:53 Ma vie zéro déchet | 1134 vues

Deux entrepreneuses veulent changer l’univers du prêt-à-porter avec un modèle misant sur la qualité. À la fois plus écologique et plus solide, Perpète pourrait se révéler plus économe à terme. 

Après avoir consulté nombre de parents et fortes de leur expérience de mères, Sandra Héteau et Nathalie Parmentier ont décidé de lancer une marque qui pourrait changer la logique du prêt-à-porter pour les enfants. Pour l’instant au stade de la cagnotte sur Ulule, Perpète veut mettre fin aux galères auxquelles les parents sont confrontés quotidiennement dans l’habillage des enfants :  » L’objectif est d’enrayer le processus qu’adopte naturellement le consommateur. Il aura plutôt tendance à privilégier des vêtements moins chers, car il part du principe que ses enfants grandiront vite et que les vêtements ne seront portables que quelques mois. » explique Sandra à Réponse Conso. 

Le sweat Perpète à 49 euros.

Cette problématique en tête, la marque a choisi de travailler avec des usines certifiées GOTS basées au Portugal (Global Organic Textile Standard) garantissant le respect de critères sociaux exigeants. Pensés pour une vie d’enfants pleines de chutes et d’activités salissantes, les vêtements proposés excellent par leur solidité grâce à un tricotage dense et une matière épaisse et renforcée aux endroits fatidiques du vêtement : les genoux par exemple. Adieu les trous et les rétrécissements spatio-temporels d’après-lavage ! 

Le T-shirt Perpète à 29 euros.

Des vêtements qui prennent Perpète

Au-delà de la solidité du produit, les trois habits pour l’instant disponibles en pré-commande via Ulule sont doux, coton oblige. Les conceptrices ont mis un point d’honneur à ce que le coton soit lui aussi certifié à 95 % issu de l’agriculture biologique. Par ailleurs, la matière et la coupe permettent aux vêtements une bonne adaptabilité saisonnière assurant de pouvoir les porter presque toute l’année. Actuellement, on compte un T-shirt à 29 euros, un sweat à 49 euros et un pantalon à 55 euros dans les produits proposés par Perpète. Là où Sandra et Nathalie marque un gros point, c’est par le cycle de vie de leur vêtement. Il n’est un secret pour aucun parent que de 3 à 8 ans la taille d’un enfant varie tous les 6 mois rendant une garde-robe fraîchement achetée rapidement obsolète.

Le pantalon Perpète à 55 euros.

Pour pallier ce problème, Perpète propose de reprendre les vêtements usagés et inutilisables en offrant jusqu’à 40 % du prix d’achat en bon pour de futures emplettes au sein de la marque. Les vêtements récupérés seront ainsi vendus en seconde main, reconditionnés, et même recyclés s’il le nécessite. Si les choix se limitent aujourd’hui à trois pièces, une collection d’une vingtaine de vêtements est en préparation. Alors pour briser le cercle vicieux du prêt-à-porter pour enfant, la cagnotte est ici : Ulule Perpète

Martin Dawance

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème