Une pétition pour stopper le « harcèlement » des dauphins

Publié le 7 juillet 2017 à 15:35 Aujourd'hui | 842 vues

Des associations de protection des animaux dénoncent la pratique de la nage avec les dauphins et évoquent un « harcèlement ». Ce type de loisir touristique perturberait les animaux sauvages qui ne sont pas habitués à la présence humaine. 

L’heure des départs en vacances a sonné. Pour les plus chanceux, c’est direction la Méditerranée et ses magnifiques plages. Et en ce début de saison estivale, les opérateurs touristiques proposent des sorties en mer. Au programme : nager avec les dauphins. Qu’on se l’avoue, ça en fait rêver plus d’un. Et ces sorties connaissent un véritable succès. Mais ce rapprochement étroit avec ces mammifères marins peut se révéler dangereux, autant pour les touristes que pour les cétacés.

Plusieurs associations dont France Nature Environnement, SOS Grand Bleu, Souffleurs d’Écume ou encore Fondation pour la Nature et l’Homme ont tiré la sonnette d’alarme jeudi 6 juillet. Dans un communiqué, elles soulignent le risque de ces pratiques qui s’apparentent à du « harcèlement » pour les cétacés.

Les mammifères sont traqués

La nage commerciale avec des cétacés se développe de plus en plus en Méditerranée. Le principe est simple, les clients sont placés dans l’eau à proximité des dauphins, qui, au préalable, ont été traqués par des avions de repérage à basse altitude. Cette pratique ne nécessite aucunement l’obtention d’une licence pour l’opérateur. Contrairement au « whale-watching » traditionnel qui, s’il est pratiqué dans le respect des règles d’approches, peut être un moyen d’éducation à l’environnement et de sensibilisation sur la protection des cétacés. Dans le cas des nages commerciales, les dauphins et autres mammifères ciblés sont extrêmement perturbés. À cette pression s’ajoute toutes les autres perturbations que subissent les dauphins : bruit, pollution et raréfaction des ressources alimentaires.

« Malgré nos multiples mains tendues depuis 12 ans et nos propositions d’accompagnement vers une activité plus douce, les opérateurs proposant des activités de nage n’ont jamais accepté de se reconvertir vers un whale-watching traditionnel respectueux du code de bonne conduite. Au contraire, l’activité s’est plutôt intensifiée, au point qu’elle contraint maintenant lourdement certains opérateurs respectueux qui exercent sur les mêmes zones, tant les animaux sont stressés et éparpillés. Nous sommes allés au bout de ce que nous pouvions faire en matière de sensibilisation, c’est maintenant à l’État de prendre le relais », explique Pascal Mayol, président d’honneur de Souffleurs d’Écume.

Une pétition pour stopper ce « harcèlement »

Les associations dénoncent le « harcèlement » que subissent les dauphins pendant la période estivale. Le groupe d’associations a donc lancé une pétition pour interdire cette activité. « Il ne faut pas concevoir le milieu marin comme une aire de jeu où tout serait permis. Nous demandons aussi l’interdiction de la pratique de la nage commerciale avec les cétacés dans les eaux territoriales françaises afin de garantir le bien-être des mammifères marins », indique Michel Dubromel, président de France Nature Environnement.

Du côté des professionnels, l’énervement se fait sentir. Nombreux se sont empressés de balayer ces accusations en expliquant qu’une charte de bonne conduite existe. Selon Isabelle Frémont, exploitante d’un bateau, « il n’y a danger ni pour les dauphins, qui adorent jouer dans les vagues des bateaux, ni pour les participants », indique-t-elle à l’AFP. Elle assure même qu’en France il n’existerait que trois sociétés qui proposent ces sorties. « Ces associations, pour avoir des subventions, doivent montrer qu’elles protègent les dauphins. Du coup, elles s’acharnent sur nous », ajoute-t-elle.

Alice Glaz

  1. stop au harcèlement des dauphins

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème