Planter des arbres avec des drones

Publié le 30 mai 2016 à 14:39 Demain | 1393 vues

Afin de lutter contre la déforestation, une start-up souhaite planter chaque année pas moins d’un milliard d’arbres sur la planète. Comment ? À l’aide de drones !

Crédit photo : BioCarbon Engineering

Une start-up britannique du nom de BioCarbon Engineering a adopté une solution radicale afin de lutter contre la déforestation. Son patron, Lauren Fletcher, ancien ingénieur de la Nasa a eu l’idée de planter chaque année pas moins d’un milliard d’arbres sur la planète à l’aide… de drones ! Un projet fou qui peut toutefois être une solution au déboisement et une facilité pour le semis de masse.

Comment marche ce concept ?

Le concept est simple. Lauren Fletcher a équipé un drone de canons à air comprimé qui projette, une fois dans le ciel à deux ou trois mètres de hauteur, des boulettes biodégradables contenant des graines pré-germées et recouvertes d’un hydrogel nutritif à l’aide d’une sorte de fusil à mitraillette. Ainsi, ces appareils volants pourront ensemencer de grands espaces. Au préalable, ces engins auront survolé les zones à reboiser afin de collecter de nombreuses données sur le terrain, la flore, le paysage et donc améliorer les schémas de plantation.

Crédit photo : BioCarbon Engineering

Crédit photo : BioCarbon Engineering

Une méthode de plantation meilleure qu’à la main ? Pas tout à fait. BioCarbon Engineering met en avant le traitement industriel qui pourrait couvrir une partie des désastres écologiques qui provoquent la disparition d’environ 6,5 milliards d’arbres chaque année dans le monde. L’entreprise revendique jusqu’à 36 000 arbres plantés par jour : un rendement industriel qui correspond à 15% du prix des méthodes traditionnelles. Une efficacité qu’on approuve, d’autant plus que certaines zones sont difficiles d’accès (donc impossible d’œuvrer avec des semis classiques).

Le drone planteur, c’est pour qui ?

BioCarbon Engineering propose donc une véritable arme contre la déforestation. La société qui envisage de planter un milliard d’arbres par an, travaille pour le compte de sociétés minières et de grands groupes forestiers publics ou privés. En plus de cela, les drones aideront dans l’organisation des plans de gestion et de surveillance des zones forestières. Ajoutons à cela l’engagement des États, lors de la Cop 21, de restaurer, d’ici à 2030, 350 millions d’hectares de terres déboisées et dégradées. Une aubaine pour notre ingénieur ! D’ailleurs, le fabricant de drone Parrot s’est associé à son entreprise le 13 mai dernier.

Et pour l’arrosage me direz-vous ? Pourquoi ne pas lancer des bombes à eau avec ces mêmes drones ?

Aveclogo_mip

Roumaissa Benahmed

Surprise

Zéro déchet : comment faire son démêlant maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème