Train

Pourquoi le froid empêche-t-il les trains de rouler correctement ?

Publié le 22 janvier 2019 à 10:03 Aujourd'hui | 647 vues

Selon Météo France, le froid va continuer de sévir encore plusieurs jours en France, entraînant potentiellement avec lui des difficultés de circulation à la SNCF. Mais pourquoi les équipements ferroviaires souffrent-ils autant de la neige et du verglas ? Pourquoi certains trains roulent-ils et d’autres non ? Eléments de réponse.

L’homme n’est pas le seul à souffrir du froid. Les trains aussi ne l’aiment pas ! Avec la neige et le froid, on peut entendre sur les quais des gares, les haut-parleurs annoncant des « avaries matériels liés aux conditions climatiques ». Mais de quels problèmes s’agit-il exactement ? Pourquoi certains trains roulent-ils et d’autres non ? La SNCF, que nous avons contactée, nous a fait part de plusieurs phénomènes pouvant perturber le trafic en cas de grand froid.

Le gel des aiguillages ou des rails

Il s’agit-là du principal problème auquel se retrouvent confrontés les techniciens de la SNCF. La neige se glisse dans le mécanisme d’aiguillage et lorsqu’elle se transforme en gel, empêche son fonctionnement. Pour dégeler les aiguilles ou réparer celles qui auraient cassé, il faut envoyer des agents à leur niveau, c’est-à-dire en pleine voie, à la sortie des gares. Ces derniers utilisent une sorte de gros chalumeau pour faire fondre le gel, mais cette opération peut prendre du temps. Il existe désormais des réchauffeurs automatiques pour aiguillages activés à distance ou sur place.

Autre problème : le gel qui s’installe sur les rails métallique peut les briser. Encore une fois, le remplacement de ce type de matériel ne se fait pas en trois minutes.

Le dysfonctionnement des trains

Tout comme les moteurs des voitures, ceux des trains pâtissent des températures négatives et peuvent ne plus démarrer. Lors des périodes de grand froid, la SNCF est parfois obligée de « faire tourner » certaines locomotives toute la nuit à bas régime pour que leur moteur ne refroidisse pas.

Quant aux TGV, la SNCF nous informe qu’ils sont obligés de rouler moins vite par grand froid. La raison : les blocs de neige qui se forment sur le bord des rails et des quais se transforment en glace. Celle-ci peut endommager le train en brisant par exemple les vitres. Sachant qu’il faut en moyenne 1h30 pour en remplacer une, mieux vaut en effet ralentir la vitesse pour préserver le matériel.

La SNCF met tout en œuvre pour causer un minimum de gêne chez les usagers. La société ferroviaire a notamment passé une convention avec la gendarmerie afin de libérer rapidement les voyageurs pouvant être bloqués en pleine voie. Elle assure informer les voyageurs en temps et en heure des suppressions, retards ou allongements de parcours de certains trains. En tout cas, vous saurez désormais ce qui se cache derrière les fameuses « avaries matériels ».

Justine Dupuy

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème