Vous pourrez bientôt bloquer certains numéros surtaxés

Publié le 6 février 2018 à 10:01 Aujourd'hui | 1288 vues

À partir du 1er mars 2018, une option gratuite permettra de bloquer les communications à destination de certains numéros surtaxés. 

Que ce soit pour appeler, envoyer un mail, jouer, regarder une vidéo ou l’actualité… Les Français utilisent constamment leur smartphone. Les escrocs l’ont bien compris. Pour cela, ils n’hésitent à envoyer des messages frauduleux expliquant que l’on a reçu un colis, alors qu’on n’a rien commandé, ou bien que l’on a le droit à un bon d’achat si on clique sur un lien. Pour rappel, en octobre dernier, les clients d’Ikea ont reçu un message sur l’application WhatsApp indiquant qu’à l’occasion des 75 ans du géant suédois de l’ameublement ils pouvaient recevoir un coupon de réduction contre plusieurs informations personnelles.

À compter du 1er mars prochain, ce sera de l’histoire ancienne. Tous les fournisseurs d’un service téléphonique au public seront dans l’obligation de proposer gratuitement une option qui permettra de bloquer l’ensemble des communications, à savoir les appels, SMS et MMS, de certains numéros surtaxés. Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation prévue dans l’article L. 224-54 du code de la consommation. La loi a été complétée par un arrêté publié le 30 décembre 2017 au Journal officiel. Celui-ci définit les « tranches de numéros constituant l’option de blocage des numéros surtaxés ».

Quels sont les numéros concernés ?

Pour l’heure, seules trois tranches de numéros « SVA » (Service à Valeur Ajoutée) surtaxés seront concernées. Il s’agit :

  • des numéros commençant par 089. Ce sont les numéros spéciaux vocaux dont la tarification est majorée (prix d’un appel vers un numéro fixe + prix du service pouvant atteindre 0.80 euro la minute ou 3 euros l’appel).
  • des numéros courts de format 3BPQ (hors 30PQ et 31PQ dont le prix de la communication et le prix du service sont gratuits). Ce sont des numéros à quatre chiffres avec une tarification majorée (prix d’un appel vers un numéro fixe + le prix du service pouvant atteindre 0,80 euro la minute ou 3 euros l’appel). Ces numéros sont très utilisés par les médias pour inviter les auditeurs et les téléspectateurs à réagir à leurs programmes ou à participer à un concours.
  • des numéros des plans privés des opérateurs. Cela comprend l’ensemble des numéros non définis dans le plan national de numérotation téléphonique ne faisant pas l’objet d’une attribution de l’Arcep. Concrètement, il s’agit des numéros au format 3XXXX, 4XXXX, 5XXXX, 6XXXX, 7XXXX et 8XXXX. Autrement dit, des numéros de cinq chiffres qui commencent par 3, 4, 5, 6, 7 ou 8. Ces derniers sont utilisés pour les services de SMS surtaxés.

Les opérateurs devront informer le souscripteur de cette option ainsi que de ces modalités (case à cocher, rendez-vous sur l’espace client en ligne, etc.) lorsque celui-ci voudra y avoir accès. À ce jour, les opérateurs n’ont pas communiqué ces informations.

D’ici là, voici quelques conseils pour ne pas vous faire piéger par un numéro surtaxé.

Marie Bascoulergue

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème