La préfecture de police de Paris se dote de véhicules électriques

Publié le 19 février 2018 à 17:49 Aujourd'hui | 1858 vues

La préfecture de police a annoncé vendredi 16 février 2018 qu’elle venait de s’équiper de plusieurs voitures électriques. Les 13 premiers véhicules ont été livrés aux unités opérationnelles de l’agglomération parisienne. 

Depuis plusieurs mois, la maire de Paris Anne Hidalgo est partie en guerre contre la pollution atmosphérique, et cela passe notamment par l’interdiction de certains véhicules polluants. Paris s’est d’ailleurs dotée de Vélib’ électriques depuis le 1er janvier dernier. La capitale a également lancé un appel d’offres fin janvier dernier afin d’acheter entre 250 et 1 000 bus électriques. La préfecture de police de la ville de Paris a elle aussi décidé de montrer l’exemple. « Engagée dans un plan de substitution de certains de ses véhicules, la préfecture de Police se dote de véhicules électriques », a annoncé la préfecture de police sur son compte Twitter et Facebook le 16 février dernier. Pour l’heure, les 13 premiers véhicules ont été livrés aux unités opérationnelles de l’agglomération parisienne.

Concrètement, la préfecture de police s’est équipée de Volkswagen e-Golf. Il s’agit d’une voiture avec une puissance 100 kW, soit 136 chevaux, et d’une autonomie de 300 kilomètres. Ce petit bolide peut passer de 0 à 80 km/h en seulement 6,9 secondes et possède une vitesse maximale de 150 km/h.

De vives réactions

L’annonce a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. Au total, la publication a été partagée plus de 400 fois, a donné lieu à plus de 1 000 réactions et a été commentée plusieurs centaines de fois. Beaucoup de personnes reprochent à la préfecture de police de se fournir chez le groupe allemand Volkswagen et non chez un constructeur français. « C’est honteux ! La police FRANCAISE en allemande ? De qui se fout-on ??? », commente un certain Julien. « Obligé de prendre du Volkswagen ? Pourquoi pas une voiture de marque française ? Il faut montrer l’exemple », écrit un autre internaute. « Les constructeurs français ne font pas de véhicules électriques ? » s’interroge un tweetos. Certains, faisant référence au « dieselgate » tournent en dérision la décision de la préfecture de police. « Acheter du Volkswagen et jouer l’écolo », se moque un internaute sur Twitter.

A contrario, certaines personnes prennent la défense de la police. « Elles claquent ces voitures ! Chers collègues enfin du matériel à la hauteur de vos fonctions, discrètes et eco friendly », écrit une certaine Carole, suivi par le message d’un autre internaute : « Arrêtez de râler… ils ont pris une Volkswagen parce que pour l’instant chez les constructeurs français en électrique vous avez juste le choix entre une Zoé minuscule ou un Berlingo qui plafonnera à 100 km/h. La Golf c’est deux fois plus d’autonomie avec deux fois plus de puissance instantanée ». Même si ces voitures ne sont pas made in France, cela reste un bon début pour limiter l’impact de la police sur l’environnement.

 

Marie Bascoulergue

  1. Donnons nos impôts aux allemands , encore une bonne idée a la Française!

  2. Et la nissan leaf 150 cv 380 kms d autonomie cela a défaut d une Zoé aurait le mérité dd rester ds le groupe Renault nissan

Surprise

Handiplanet : la première plateforme collaborative pour voyager sereinement

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème