La première route solaire au monde voit le jour en Normandie

Publié le 22 décembre 2016 à 16:46 Demain | 1049 vues

C’est une première mondiale. Une route solaire a été inaugurée ce jeudi 22 décembre par la ministre de l’Environnement Ségolène Royal à Tourouvre-au-Perche, une commune de l’Orne. 

Les deux mille automobilistes empruntant en moyenne chaque jour la RD5 pour sortir de Tourouvre-au-Perche devront désormais s’habituer à rouler sur une route pas comme les autres. En effet, ils circuleront sur une route… solaire ! Cette route d’un kilomètre est recouverte de panneaux solaires. Ce tronçon unique au monde a été inauguré ce jeudi en présence de la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal.

Concrètement, cette route d’un kilomètre est recouverte d’une sorte de carrelage noir, soit 2 800 m2 de dalles photovoltaïques collées sur la chaussée. Chaque dalle comprend des cellules de 15 cm de côté constituant une très fine feuille de silicium polycristallin qui transforme l’énergie solaire en électricité. Ces petits panneaux sont protégés par une résine protectrice afin qu’ils puissent résister au passage des voitures et des poids lourds. Ce revêtement est également présenté comme résistant, antidérapant et conçu pour durer dans le temps. Il ne nécessite aussi aucun entretien particulier par rapport aux routes déjà existantes. À terme, ces 2 800 m2 de dalles solaires, fabriquées par la Scop SNA à Tourouvre, doivent permettre de produire l’équivalent de l’éclairage public d’une ville de 5 000 habitants, selon la direction de Wattway, le projet co-inventé par Colas, une filiale de Bouygues, et le CEA Tech.

« Ce nouvel usage de l’énergie solaire permet de profiter des grandes surfaces d’infrastructures routières, déjà utilisées aussi par les transports, voitures, vélos, piétons, pour produire de l’électricité sans mobiliser de foncier supplémentaire », se félicite le ministère dans un communiqué. Ségolène Royal a d’ailleurs annoncé un « plan de déploiement national des routes solaires ».

Une technologie qui coûte très chère

Toutefois, ce projet fait toutefois grincer des dents puisqu’il a coûté cinq millions d’euros. Un financement assuré par une subvention de l’État. Mais en plus de son coût, ce sont les performances énergétiques de l’infrastructure qui suscitent des critiques. En effet, des panneaux posés à plat produisent moins d’électricité que des panneaux inclinés, comme ceux présents, par exemple, sur les toits des maisons. Marc Jedliczka, vice-président du Réseau pour la transition énergétique reconnaît au Monde qu’il s’agit « d’une prouesse technique » mais pense qu’il y a « d’autres priorités qu’un gadget dont on est certain qu’il est très cher sans être sûr qu’il marche ». Par ailleurs, l’électricité produite coûte cher : le watt-crête (unité de mesure de l’énergie solaire) produit par la route solaire coûtera 17 euros, contre 1,3 euro pour le solaire en grande toiture. Toutefois, Wattway espère, à terme, se rapprocher des coûts de production du solaire classique avant de commercialiser le produit.

Le système est déjà testé sur quatre sites pilotes (deux en Vendée, un à Septèmes-les-Vallons, près de Marseille, un dans les Yvelines) mais sur des toutes petites surfaces, de 50 à 100 m2. La route solaire d’un kilomètre inaugurée ce jeudi a donc tout à prouver, tant au niveau de son rendement énergétique que de sa résistance au trafic et aux intempéries dont certains émettent quelques doutes. Ségolène Royal avait indiqué il y a quelques mois vouloir équiper 1 000 kilomètres de nos tronçons avec des panneaux photovoltaïques.

Les pays étrangers auront aussi les yeux tournés vers la Normandie. L’Allemagne projette une route test de 150 mètres près de Cologne à l’été 2017. Aux États-Unis, le Missouri travaillerait à l’installation de dalles solaires sur un trottoir à proximité de la Route 66. Les Pays-Bas ont eux mis en place il y a déjà deux ans une piste cyclable solaire de 70 mètres au nord d’Amsterdam et envisagent maintenant l’installation de routes photovoltaïques pour 2018.

 

Justine Dupuy

  1. ben ça va nous faire une belle jambe !!!

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème