Le raï et le couscous au patrimoine mondial de l’humanité ?

Publié le 1 septembre 2016 à 11:08 Pop culture | 2469 vues

L’Algérie, via le Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH), a fait la demande pour intégrer le Raï, ce genre musical présent dans tout le Maghreb, au patrimoine mondial de l’Unesco. Un dossier sur le couscous, un plat à base de semoule et de légumes, devrait également suivre.

Le Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH), un établissement public algérien « à caractère scientifique et technologique », a déposé, en mars dernier, un dossier auprès de l’organisation des Nations Unies chargée de la science et de la culture (Unesco). Son directeur, Slimane Hachi, a indiqué que l’Algérie souhaite classer le Raï, chant populaire algérien, au patrimoine mondial de l’humanité.

Selon Abdelkader Bendameche, président du Conseil des arts et des lettres algérien, il s’agit de définir ce genre musical et « ses textes de poésie tels qu’ils avaient existé au début du siècle dernier comme une forme d’expression musicale et poétique féminine », rapporte TSA-Algérie. Pour rappel, la liste représentative du patrimoine comporte les biens qui présentent une valeur universelle exceptionnelle.

Le couscous, plat gastronomique mondial ?

Deux autres dossiers ont également été déposés pour pouvoir figurer au patrimoine : « La distillation de roses et fleurs » (répandue dans les villes de Constantine, Médéa et Blida) et le métier de « Mesureur d’eau » (un savoir-faire comprenant des calculs de rationnement complexes  pratiqué au sud de l’Algérie). Le couscous, plat traditionnel national, devrait aussi faire l’objet d’un dépôt, au même titre que les chants « Sraoui » et « Achouiq » ainsi que les bijoux traditionnels de Beni Yenni. Ce serait une première en Afrique pour faire reconnaître un plat culturel dans la gastronomie mondiale, comme l’avait fait la France, en 2010, avec la gastronomie française.

L’Algérie possède actuellement six éléments classés au patrimoine de l’humanité comme l’Ahellil du Gourara (2008), le costume nuptial féminin de Tlemcen (2011), le pèlerinage du Rakb de Sidi Cheikh (2013), l’Imzad (2013), la fête de la Sbeiba à Djanet (2014) et le Sbouâ de Timimoun (2015).

Roumaissa Benahmed

Surprise

Zéro déchet : comment faire son démêlant maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème