Réchauffement climatique : une voiture électrique de formule E au Groenland

Publié le 15 septembre 2016 à 9:00 Pop culture | 1143 vues

Afin de sensibiliser la planète au problème du changement climatique, la Formule E a décidé de faire une virée sur la glace, au Groenland. Une manière de mettre en avant les voitures électriques. Sensations fortes garanties !

Le monde du sport automobile a décidé de s’engager dans la sensibilisation au réchauffement climatique et à la fonte des glaces. Direction le Groenland, où la Fédération internationale de l’automobile (FIA) a organisé un événement, en juillet dernier, en faveur de la protection de l’environnement.

Pour attirer le public sur la question, la Fédération a fait appel à un pilote de formule E (électrique), le championnat opposant des monoplaces de formule 1 circulant 100% à l’électrique. « Si toutes les voitures du monde étaient électriques, ces icebergs et cette calotte glaciaire seraient plus grands », explique Alejandro Agag, le patron de la Formule E.

Des traces sur la neige pour sensibiliser à la fonte des glaces

C’est le pilote de course brésilien Lucas di Grassi, vice-champion du monde de la saison 2015-2016, qui a eu le privilège de parcourir, au volant de sa formule 1 électrique, quelques tours de piste sur la calotte glaciaire. Une initiative pour dénoncer les impacts des énergies fossiles dans l’Arctique et donc de promouvoir les voitures électriques.

« C’était un endroit magnifique, calme, » explique di Grassi. « Venir ici et voir à quel point la calotte glacière est énorme et comment les effets du réchauffement mondial la modifient, la voir fondre, ça me donne une compréhension totalement différente de ce que nous faisons en Formule E, et de l’importance de conduire des voitures électriques. », rapporte le site Autoplus.

Le changement climatique prend de l’ampleur. Le Groenland a battu des records de chaleur et de fonte des glaces, cet été, avec des températures supérieures aux moyennes enregistrées, selon une étude publiée mardi 13 septembre, par l’Institut météorologique danois (DMI).

Raphaël BESNARD

Surprise

Handiplanet : la première plateforme collaborative pour voyager sereinement

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème