Une salle de bains zéro déchet, c’est possible !

Publié le 2 juillet 2017 à 10:00 Aujourd'hui | 2292 vues

Prendre soin de soi tout en faisant du bien à la planète, c’est possible. Voici quelques astuces simples à adopter pour passer au zéro déchet dans sa salle de bains.

C’est fou le nombre de produits que l’on peut avoir dans sa salle de bains ! Entre les bouteilles de shampooing pour cheveux secs, gras ou colorés, les flacons de gel douche, les tubes de dentifrice, les cotons à démaquiller, les protections hygiéniques, les crèmes pour les mains… Il y a de quoi remplir tout un magasin. Une fois vides, ces produits remplissent la poubelle et sont rarement recyclés. Pourquoi ne pas alors passer en mode zéro déchet ? Cela n’a rien de très compliqué. Il suffit d’adopter les bons produits.

Adieu les cotons-tiges et bonjour l’oriculi

En plus d’être mauvais pour les oreilles, les cotons-tiges en plastique sont néfastes pour l’environnement. La plupart de ces bâtonnets sont jetés dans la cuvette des toilettes. Résultat, dans les stations d’épuration, ceux-ci ne sont pas correctement traités et se retrouvent dans les rivières et océans, diffusant ainsi des substances chimiques. Les cotons-tiges font d’ailleurs partie des déchets les plus présents dans les milieux aquatiques. Selon la fondation Surfrider Europe, plus de 16 000 cotons-tiges ont été retrouvés dans les rivières ou sur les littoraux européens en 2015. Dans les océans, ces petits bâtons constituent un danger pour la faune. Ils risquent de perforer les organes des oiseaux et des poissons. Pour les remplacer, optez ainsi pour l’oriculi. Ce nettoyeur d’oreilles est écologique et surtout très économique. Bien conservé, il peut s’utiliser à vie. L’oriculi permet de nettoyer le cérumen à l’entrée du conduit auditif, et protège les tympans en empêchant la formation de bouchons. Il est conseillé de l’utiliser une à deux fois par semaine. Plusieurs marques proposent ce cure-oreilles écologique, comme Lamazuna. À noter qu’à partir du 1er janvier 2020, les cotons-tiges en plastique seront interdits en France.

Démaquillage : des cotons lavables

Si vous jetez un œil dans la poubelle de votre salle de bains, vous remarquerez qu’elle est remplie de cotons démaquillants. Chaque jour, nous en utilisons plusieurs. Un disque pour les yeux, un autre pour la bouche (si l’on a mis un rouge à lèvres) et un autre pour le visage. Pour l’environnement, on connaît mieux. Le coton est connu pour être une matière polluante, et sa culture est très gourmande en eau et pesticides. C’est aussi un budget puisque nous devons en acheter régulièrement. Même chose pour les lingettes démaquillantes. La solution ? Les disques lavables. Ils peuvent être de diverses matières : coton bio, bambou ou en fibres synthétiques. Ceux-ci s’utilisent plusieurs fois et se lavent à la machine. Pratique, économique et écologique, que demander de plus ? Dans le commerce, plusieurs marques en commercialisent, comme Les Tendances d’Emma.

Pour exfolier votre peau, vous pouvez aussi adopter l’éponge de Konjac.

Shampooings, dentifrices et gels douche solides

Ces produits, contenus dans emballages en plastique, polluent énormément. Pour remplacer le gel douche, utilisez le bon vieux pain de savon. Certains sont très doux et non irritants pour celles et ceux qui ont la peau très fragile. Le shampooing s’achètera lui aussi solide, tout comme le dentifrice. Il suffit de les mélanger avec un peu d’eau pour qu’ils moussent. On aime particulièrement la gamme de Lush qui commercialise des produits non testés sur les animaux. À noter que ces produits sont tout aussi efficaces que les « classiques ». Alors pourquoi s’en passer ? Pour le déodorant, sachez qu’il existe aussi des anti-transpirants solides.

Une brosse à dents biodégradable

Pour une bonne hygiène bucco-dentaire, il faut changer régulièrement de brosse à dents. Le hic ? La plupart des brosses vendues dans le commerce sont en plastique. Et si vous optez pour la brosse électrique, il faut changer de tête souvent. Mais se passer de brosse à dents, c’est impossible. La solution ? La brosse en bambou 100% biodégradable. C’est ce que propose la marque française Smiloh qui commercialise également des bâtonnets de siwak (bois d’araq). Utilisé depuis des millénaires comme brosse à dents naturelle, le siwak contient des substances nettoyantes, blanchit les dents et renforce la gencive. Une fois humidifiée dans la bouche, son extrémité se sépare naturellement en poils fibreux et permet un brossage complémentaire sans eau ni dentifrice.

Coupe menstruelle et protections hygiéniques lavables

C’est un passage obligé pour les femmes : les règles. Entre les tampons et les serviettes, ça en fait des déchets ! Mais l’autre souci, c’est que ces produits hygiéniques contiennent des traces de substances chimiques potentiellement dangereuses pour notre santé, comme le révèle une enquête menée récemment par la Direction générale de concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Pour réduire ses déchets et protéger sa santé, l’idéal est donc de se tourner vers la coupe menstruelle ou appelée « cup ». Cette petite coupe en silicone ou caoutchouc se met dans le vagin pour recueillir le flux menstruel. Elle doit être vidée plusieurs fois par jour et se rince à l’eau claire. Popularisée, la cup se trouve très facilement dans le commerce. Notre préférée est celle de Lamazuna qui est 100% hypoallergénique, sans latex, sans phtalates et sans agents blanchissants. Son autre atout ? Elle est fabriquée en France dans le Vaucluse. Vous n’êtes pas branchée cup ? Vous pouvez aussi passer aux serviettes hygiéniques lavables.

Des cosmétiques faits maison

Les tiroirs de la salle de bains sont remplis de cosmétiques : lait pour le corps, crème pour les mains, le visage, etc. Ceux-ci sont pour la plupart contenus dans des emballages polluants. La solution : faire ses propres produits avec des ingrédients 100% naturels. En plus de réduire vos déchets, vous serez ce que contient votre crème et vous ferez de sacrées économies. Retrouvez nos astuces pour faire votre propre démaquillant ici et votre cire orientale ici. Et n’oubliez pas, pour conserver vos produits faits maison, utilisez des contenants en verre.

En adoptant un mode de vie zéro déchet, vous aiderez à rendre plus verte notre planète, et surtout, vous ferez de belles économies. De plus, voyez le bon côté des choses, vous sortirez moins la poubelle.

Marine VAUTRIN

Surprise

Notre-Dame de Paris : histoire de sa construction

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème