Siphons à chantilly : la répression des fraudes alerte les consommateurs

Publié le 23 juin 2017 à 11:31 Aujourd'hui | 1091 vues

La répression des fraudes (DGCCRF) met en garde les consommateurs sur la dangerosité de certains siphons culinaires, après le décès d’une blogueuse samedi 17 juin. La jeune femme a succombé à ses blessures après que son siphon à chantilly ait explosé. 

Une jeune blogueuse, originaire de l’Alsace, est décédée samedi 17 juin après avoir utilisé un siphon à chantilly. Celui-ci aurait vraisemblablement explosé, selon les gendarmes qui enquêtent toujours sur l’accident domestique. La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) a donc tenu à rappeler les risques liés à l’utilisation de tels objets.

« Depuis 2010, plusieurs modèles de siphons culinaires ont causé des accidents domestiques graves dus à leur explosion, soit lors de la première utilisation, soit après plusieurs années d’utilisation », explique l’organisme dans un communiqué, publié jeudi 22 juin. L’explosion de siphons culinaires peut entraîner des blessures graves au thorax, aux mains mais aussi au visage. Celle-ci propulse des éclats à grande vitesse, il faut donc être très vigilant lors de l’utilisation.

La plupart des siphons défectueux ont été vendus entre 2010 et 2013

Selon une enquête de la répression des fraudes, dans la grande majorité des accidents, les appareils défectueux sont constitués d’une tête en matière plastique et d’un corps en aluminium. Ils auraient été achetés entre 2010 et 2013. C’est plus de 200 000 produits défectueux qui ont été identifiés par l’organisme. Parmi les siphons défectueux on retrouve le siphon 500 ml de la marque My Style, CB : 2842104005882, le siphon inclus dans un coffret avec livre des Éditions Marabout, CB : 9782501067188  ou encore le siphon de la marque Urban Living, Ref. 18310, code 924015. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la liste ici.

« En tout état de cause, la DGCCRF recommande aux utilisateurs de siphon à crème de vérifier que ce dernier n’est pas concerné par un rappel et, en cas de doute, de se rapprocher du vendeur. L’organisme suggère également aux consommateurs de ne pas utiliser de siphons à crème tant quils n’ont pas obtenu de précision de la part du vendeur », indique l’organisme. La répression des fraudes invite également les professionnels à vérifier que les produits qu’ils commercialisent ne figurent pas dans cette liste et qu’ils disposent de justificatifs relatifs à la sécurité et la conformité de leurs produits aux normes en vigueur.

Pour rappel, le siphon à crème est un appareil à pression. Il est donc important de respecter les prescriptions d’utilisation et les consignes relatives au niveau maximal de remplissage. En cas de doute, la répression des fraudes recommande de cesser d’utiliser ces outils de cuisine, même en l’absence de dysfonctionnement lors des utilisations précédentes.

Alice Glaz

Surprise

Handiplanet : la première plateforme collaborative pour voyager sereinement

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème