Soins dentaires : les plombages au mercure toxiques pour la santé ?

Publié le 3 octobre 2016 à 12:27 Aujourd'hui | 1200 vues

Les amalgames dentaires, ou plombages, contiennent du mercure. Mais sont-ils dangereux pour la santé ? Oui, à partir d’un certain nombre. Selon une récente étude américaine, l’exposition au mercure deviendrait toxique à partir de huit obturations dentaires.

Efficaces et surtout économiques, les plombages au mercure sont utilisés pour soigner les dent cariées. Toutefois, ils ne sont pas sans danger pour la santé des patients, révèle une étude de l’université de Géorgie (États-Unis), publiée dans la revue médicale Ecotoxicology and Environmental Safety. D’après leur étude menée auprès de 15 000 personnes, l’exposition au mercure deviendrait toxique à partir de huit obturations dentaires.

Le mercure, toxique après 8 plombages

Après avoir effectué des analyses sanguines, les chercheurs ont observé une augmentation significative du mercure de méthyle, la forme la plus toxique du mercure, dans le sang. Les patients ayant reçu plus de huit plombages ont présenté des taux de mercure augmentés de plus de 150%. C’est à partir de ce nombre de soins que l’exposition deviendrait particulièrement toxique pour la santé. En moyenne, 25% des adultes reçoivent onze soins ou plus. Et ce, quand la moyenne se situe à 3 plombages. Même à des doses faibles,  le métal peut être toxique pour le cerveau, le cœur, les reins, les poumons et le système immunitaire.

Depuis 25 ans, l’Organisation mondiale de la santé explique que la plus grande source de mercure pour la population générale non-exposée de façon industrielle (environnement, alimentation) provenait des amalgames dentaires.

Des alternatives ?

Pour l’heure, ces plombages sont considérés par les dentistes comme les meilleurs disponibles sur le marché. Ils sont notamment appréciés pour leur durabilité, jusqu’à 30 ou 40 ans. Il existe toutefois d’autres alternatives sans mercure, comme les résines composites dentaires. Toutefois, ces résines contiennent du bisphénol A (BPA), un perturbateur endocrinien et interdit en France dans tous les contenants alimentaires depuis janvier 2015. Selon les auteurs, des recherches plus poussées sont nécessaires.

En 2015, des chercheurs de l’Oregon State University (États-Unis) s’étaient penchés sur le verre bioactif pour remplacer certains composants dans les plombages. Utilisé depuis de nombreuses années en chirurgie osseuse, ce composé possède des propriétés antimicrobiennes et reminéralisantes. Le verre bioactif serait capable de limiter les attaques des bactéries envers les amalgames grâce à ses ions de calcium et de phosphate. Riche en minéraux, il pourrait aussi venir remplacer ceux perdus par la dent. Des études cliniques sont encore à l’essai.

Marine VAUTRIN

  1. Erreur de traduction de l’article.En fait, les chercheurs ont constaté que les taux de mercure sanguin augmentent de 150 %, non pas à partir de 8 amalgames, mais de 8 surfaces d’amalgame en bouche. Chaque molaire et prémolaire présentant 4 à 5 surfaces, il est donc possible de constater cette élévation considérable des niveaux de mercure avec seulement 2 amalgames. Sachant que les Français ont en moyenne entre 13 et 15 dents cariées, absentes ou obturées (ce qu’on appelle l’« indice CAO »), le fait que 2 amalgames suffisent à entraîner des niveaux dangereux de mercure représente une nouvelle inquiétante, aux antipodes du message délivré par l’article paru dans votre journal, qui suggère au contraire que les amalgames seraient inoffensifs tant que les dentistes en font un usage modéré.

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème