Strasbourg : les barquettes en plastique vont disparaître

Publié le 3 juillet 2017 à 15:10 Demain | 675 vues

Bonne nouvelle ! À partir de la rentrée, les selfs et cantines de la ville de Strasbourg vont supprimer les barquettes en plastique. Les aliments seront de nouveau servis dans des plats en inox.

Le plastique va disparaître des cantines strasbourgeoises et ce, dès la rentrée 2017. Les cantines et les selfs vont mettre en place des contenants réutilisables. La ville a confirmé cette mesure jeudi 29 juin en annonçant le nom du prestataire retenu dans le cadre du renouvellement du marché public de la restauration scolaire pour les quatre ans à venir. L’objectif de la municipalité est simple : la fin des barquettes en plastique. Ce changement devrait se faire sur une période de quatre ans et pas un jour de plus. L’idée a été initiée par deux petits groupes de parents d’élèves. Ceux-ci s’inquiétaient du bien-être de leurs enfants, et des problèmes générés par les perturbateurs endocriniens présents dans le plastique. Ils ont alors lancé une pétition en 2016, qui avait entraîné en janvier la mise en place d’une réflexion collective par la mairie.

Vers une transition progressive

Dès la rentrée, ce sont 18 selfs qui vont pouvoir profiter de contenants en inox. La transition des 36 autres restaurants se fera progressivement, même si l’Alsacienne de restauration, la société adossée au groupe Elior, a proposé d’effectuer ce changement sur deux ans au lieu de quatre. Le passage des barquettes en plastique aux contenants en inox nécessitera tout de même une réorganisation des services de restauration scolaire. « Nous passons de la manutention par les agents de quelques grammes à quelques kilos, d’où l’intervention d’une ergonome. Ce changement nécessite également un investissement matériel, avec par exemple l’achat de lave-vaisselles », explique Françoise Buffet, adjointe au maire de Strasbourg en charge de l’éducation, à Rue89.

Pour le moment, ces aménagements ne devraient pas avoir d’incidence sur les prix de la restauration scolaire. Le marché d’un montant d’environ 26 millions sur quatre ans n’est pas plus cher que le marché actuel selon les élus de la mairie.

Du changement jusque dans les assiettes !

Le changement ne sera pas que pour les contenants. Le contenu aussi va changer. Dès la rentrée, c’est environ 30% de produits issus de l’agriculture biologique qui seront proposés dans les cantines. Les produits labellisés seront, quant à eux, introduits dans les menus et les « repas bons pour ta planète ». Ces menus seront sans viande, ni poisson et ne seront servis qu’une fois par mois.

Selon la ville, la transition vers l’inox pourrait éviter de jeter près d’un million de barquettes en plastique par an. Avec ses 11 000 repas quotidiens, Strasbourg est la première ville en France à lancer la suppression du plastique dans ses cantines. Une initiative qui mérite d’être partagée et pourquoi pas suivie par d’autres grandes villes dans le futur.

Alice Glaz

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème