Taxe « abri de jardin » : combien allez-vous payer ?

Publié le 23 janvier 2018 à 12:00 Aujourd'hui | 7834 vues

Mauvaise nouvelle. La taxe d’aménagement, aussi appelée taxe « abri de jardin »  a récemment vu sa base de calcul augmenter de 3 %.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais il existe une taxe pour la cabane de jardin. Et en installer une peut vous coûter cher. Cette taxe, appelée taxe « abri de jardin » et dont le nom officiel est taxe d’aménagement, devrait d’ailleurs augmenter cette année. Selon un arrêté publié au Journal officiel le 10 janvier, la valeur forfaitaire qui sert de base de calcul pour la calculer a été revue à la hausse d’environ 3%. Désormais, son montant s’élève à 726 euros le mètre carré hors Ile-de-France (contre 705 euros en 2017) et à 823 euros le mètre carré en Île-de-France (contre 799 euros en 2017).

Instaurée en 2012, cette taxe est réclamée dès lors que vous installez une construction de plus de 5 mètres carrés nécessitant une autorisation d’urbanisme, à savoir un permis de construire ou d’aménager ou une déclaration préalable de travaux. Sont concernés par cette taxe les abris de jardin, les vérandas, les garages ou encore les combles. Les piscines, les éoliennes ou les panneaux photovoltaïques au sol sont aussi soumis à cet impôt. Toutefois, leur valeur forfaitaire reste fixe : 200 euros par mètre carré pour les piscines, 3 000 euros par installation pour les éoliennes et 10 euros par mètre carré pour les panneaux photovoltaïques. À noter que cette taxe ne dépend pas de votre niveau de revenu.

Un simulateur pour calculer sa taxe d’aménagement

Le montant de la taxe est calculé selon la formule suivante : surface taxable (construction ou aménagement) x valeur forfaitaire (sauf valeur fixe pour certains aménagements) x taux fixé par la collectivité territoriale. « Le taux fixé par la collectivité territoriale est composé de trois parts (communale, départementale et régionale), chaque part étant instaurée par délibération du conseil municipal, du conseil départemental et du conseil régional (uniquement en Île-de-France) », précise le site Service-public.fr. Le taux communal varie entre 1 à 5%. Le taux départemental ne peut excéder 2,5%. Quant au taux régional, celui-ci ne dépasse pas 1%.

Pour calculer votre taxe d’aménagement, un simulateur a été mis en ligne.

Justine Dupuy

Surprise

Zéro déchet : comment faire son démêlant maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème