Les taxes sur le diesel augmentent de 10% en 2018

Publié le 25 septembre 2017 à 12:46 Aujourd'hui | 762 vues

Le gouvernement a confirmé ce lundi une hausse de 10% du prix du diesel en 2018. Selon Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, la fiscalité du diesel s’alignera sur celle de l’essence. 

Le gouvernement a confirmé ce lundi 25 septembre une hausse de 10% de la taxe sur le diesel. Promesse de campagne d’Emmanuel macron, cette hausse provient d’une « volonté d’avoir une convergence entre l’essence et le diesel » a déclaré Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, sur BFMTV. Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait déjà fait part à plusieurs reprises de sa volonté de parvenir à une convergence des prix des carburants. Mardi 12 septembre, il avait indiqué que la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques allait augmenter de 2,6 centimes par litre de gazole « chaque année pendant quatre ans. » Mais deux semaines plus tard, cette hausse est bien loin de cette déclaration, puisque la taxe s’élèvera à 7,6 centimes par litre pour le diesel et ce, dès 2018.

L’essence aussi concernée

Le diesel n’est pas le seul concerné. Cette hausse touchera aussi les prix de l’essence qui pourraient augmenter de 3,9 centimes le litre. « On est dans ces eaux-là, je ne vais pas vous dire que vous vous trompez », a ajouté Christophe Castaner. C’est donc un revirement de situation, puisque dès 2018, celles-ci devraient s’aligner. D’après les calculs de l’Union Française des industries pétrolières (UFIP), les taxes sur le diesel pourraient encore augmenter de 31 centimes par litre d’ici à 2022 si la progression prévue dans le projet de loi de finances est bien mise en oeuvre.

Cette augmentation est une bonne nouvelle pour Europe Écologie les Verts, pour qui, il est effectivement nécessaire d’augmenter les taxes sur le diesel. Mais il reste tout de même important d’accompagner les automobilistes dans leur transition écologique. « Il faut sortir du diesel, donc il faut organiser la transition. Par contre, pour éviter d’arnaquer, de piéger les gens qui ont acheté du diesel, il faut mettre le paquet pour les encourager à changer de voiture. Et ça, ça coûte cher, mais c’est ça la transition organisée. On a des gens qui bloquent, ce sont les constructeurs automobiles français. Parce qu’ils sont spécialistes du diesel. Or il faut en sortir. Il y a une vraie arnaque : ce sont les plus pauvres, ceux qui n’ont pas les moyens de changer de voiture, qui vont rester à culpabiliser avec du diesel. C’est vraiment très mauvais », a expliqué Julien bayou, porte-parole du parti Europe Écologie les Verts, à BFMTV.

Alice Glaz

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème