Transport : des taxis volants autonomes bientôt mis en service

Publié le 24 août 2016 à 11:05 Demain | 1183 vues

Airbus a annoncé la mise en place de son projet un peu fou : des engins volants et sans chauffeurs pour vous conduire où vous le souhaitez. Irréel ? Vous pouvez vous pincer car ce n’est pas un rêve : les machines seront en test l’année prochaine.

Imaginez en hélant un taxi, vous voyez venir à vous une voiture volante et sans pilote ! On croirait ce scénario sorti tout droit d’un film de science-fiction et pourtant, le projet est en phase de devenir concret. Explications.

Pourquoi un tel projet ?

Selon une étude du Center for Economics & Business Research publiée en 2014, la circulation en France couterait chaque année plus de 25 milliards d’euros d’ici à 2030. La mobilité sera donc plus compliquée, notamment avec la croissance des villes. Les Nations Unies ont révélé dans un rapport sur l’urbanisation que 60% de la population mondiale sera citadine, soit 10% de personnes en plus vivront en ville, par rapport à aujourd’hui, ce qui posera un vrai problème de transport routier.

Alors pour faire face aux bouchons lors des heures de pointes dans les grandes villes du monde entier, et donc pour désengorger le trafic, le groupe Airbus a souhaité anticiper en développant un réseau de taxis volants et autonomes permettant de transporter plusieurs personnes. Intitulée CityAirbus, cette initiative, qui a débuté en 2014, a été élaborée par Airbus Helicopters et A3 (en charge de l’innovation), est-il indiqué dans leur magazine interne Forum.

Mi-drone mi-hélicoptère

Les taxis volants, baptisés les zenHOP, seront dotés de plusieurs hélices, leur forme étant à mi-chemin entre l’hélicoptère et le drone. Ils décolleront à partir de plateformes appelées zenHUB qui seront situées dans des aéroports principalement. Petit plus pour l’environnement : ces engins fonctionneront à l’électricité.

La question que l’on se pose : comment prendre un taxi volant autonome alors qu’il n’y a pas de chauffeur pour nous apercevoir ? Grâce à un smartphone, chacun pourra commander un véhicule aérien. L’utilisateur recevra une notification pour lui indiquer à quelle parcelle de proximité s’approcher pour monter à bord. Toutefois, les appareils fonctionneront d’abord avec un pilote, jusqu’à ce les réglementations autorisent l’utilisation d’appareils entièrement autonomes.

Pour réduire le prix de la course, plusieurs passagers seront accueillis au sein du zenHOP mais le tarif sera presque équivalent à celui d’une course de taxi normale mais « ce sera plus rapide, plus respectueux de l’environnement et plus excitant », avance le constructeur aéronautique.

Deux autres projets seront testés en 2017 : Vahana, un système de transport identique mais pour des passagers individuels, et Skyways, un système de livraison de colis par des drones. Oui, c’est ça le futur !

Voici à quoi devrait ressembler le zenHOP :

taxivolant

Raphaël BESNARD

Surprise

Dites stop au harcèlement par SMS

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème