paille en métal

Nouvelle journée internationale sans paille

Publié le 2 février 2019 à 10:00 Ma vie zéro déchet | 496 vues

La journée sans paille se renouvelle pour une deuxième édition le 2 février 2019 pour lutter contre les petits déchets plastique à usage unique.

Il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans si le rythme de croissance reste le même d’ici 2050 prédit dans un communiqué l’association « Bas les pailles » via un chiffre du forum économique mondial.

Ce 2 février 2019 se tiend la journée sans paille organisée conjointement par les associations de protection de l’environnement « Bas les pailles » et « Low Carbon France » par l’intermédiaire de « Bye Paille ». La journée sera l’occasion de rencontrer de nombreux bénévoles à travers la France, notamment à Paris, Marseille, Lyon, Strasbourg, Nantes, et autres grandes villes. Par ailleurs, des projections de documentaire et des débats autour du thème des déchets se tiendront tout au long de la journée. Toutes ces initiatives sont à retrouver sur la page facebook de l’association « Bas les pailles » ainsi que sur le site web.

Des chiffres ahurissants

Les chiffres cités par les associations font froid dans le dos : en France, 8,8 millions de pailles sont jetées par jour uniquement pour les Fast foods. Le chiffre s’élève à 500 millions aux Etats-Unis, à un milliard dans le monde. Si les pailles pouvaient être recyclées, le problème serait moins grave. Pourtant, il s’agit là d’éléments trop petit pour être pris en charge par les machines de tri de déchets. Dès lors, les pailles finissent leur cycle de vie déjà bien trop court dans l’océan.

Elle rejoignent ainsi les 8 millions de déchets qui y sont déversés chaque année et grossissent le « vortex » du pacifique, le fameux continent de plastique. Confondant ces bouts de plastique avec la nourriture, les animaux marins les ingèrent et ces polluants finissent donc dans nos assiettes. Il existe pourtant de nombreuses alternatives réutilisables aux pailles en plastique comme l’inox, le bambou ou le verre. L’objectif des associations demeure toutefois plus large que le thème des pailles.

La lutte est plus large que le problème des pailles

« Notre propos ne s’arrête évidemment pas aux problèmes des pailles mais à toutes formes de petits déchets plastique à usage unique. » explique Yasmine El Kotni, co-fondatrice de Bas Les Pailles. Pour ces associations cette situation ne relève pas de la fatalité et quelques décisions politiques engagent déjà un changement de perspectives quant à nos habitudes de consommation. La France s’est par exemple engagée à devenir une « nation de l’excellence environnementale » et interdira en 2020 les verres, gobelets et assiettes jetables.

En 2018, la première édition de la journée sans paille comptait déjà 60 événements dans une trentaine de pays. Le nombre de personnes touchées par cette campagne était alors d’environ 14 000. Un petit succès pour Yasmine qui « espère que cette édition sera la dernière si le gouvernement tient ses promesses ». En effet, le décret d’application n’est pas encore publié et laisse toujours la place à de possibles reculades.

Liens utiles :
Facebook Bas les pailles
Site internet Bas les pailles

Christine LENOYET

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème