Une pétition contre le gaspillage d’Amazon lancée

Publié le 16 janvier 2019 à 9:47 Aujourd'hui | 1077 vues

Une pétition de l’association Les Amis de la Terre pour mettre fin au gaspillage organisé par le géant du commerce électronique Amazon rassemble déjà plus de 67 000 signatures.

Dimanche dernier, de nombreux téléspectateurs découvraient les pratiques de destruction d’objets neufs par Amazon dans l’émission Capital. Un véritable scandale imputable au système de stockage de l’enseigne. Seules deux actions sont possibles en cas d’invendus pour les entreprises partenaires : la récupération ou la destruction de l’objet. Le prix du stockage de la marchandise par Amazon progresse proportionnellement au temps que le produit reste dans l’entrepôt. Par conséquent, le stockage peut devenir très onéreux et atteindre 1000 euros/m3 au bout d’un an. Les vendeurs partenaires d’Amazon choisissent donc bien souvent la destruction pour minimiser les coûts.

Une pétition lancée contre Amazon : déjà 67 000 signatures

Les réactions suite à la diffusion du reportage ne se sont pas faites attendre, notamment avec la pétition de l’association Les Amis de la Terre, militant pour une justice sociale et environnementale. L’initiative a déjà recueilli plus de 67 000 signatures et demande l’arrêt pur et simple de cette pratique. L’association note que sans une loi de réglementation la pratique pourrait s’étendre de 3 millions d’objets neufs détruits aujourd’hui à 6 millions l’année prochaine avec le doublement des centres de stockage d’Amazon en France.

Brune Poirson, secrétaire d’Etat à la Transition écologique et invitée dans l’émission Capital a vivement réagi sur ce procédé : « Dans les mois à venir, une loi [sur l’Économie circulaire] va passer au Parlement, qui va interdire ce type de pratique. Des entreprises comme par exemple Amazon ne pourront plus jeter des produits qui sont encore consommables ». Par ailleurs, cette loi devrait prévoir d’empêcher les enseignes concernées de rendre les produits impropres à la consommation et de porter la responsabilité de ces destructions sur les plateformes de commerce en ligne.

”L’adoption de telles mesures représenterait un grand pas en avant. L’urgence climatique exige que nous réduisions rapidement les niveaux de production »  explique Alma Dufour dans la pétition, chargée de la surconsommation aux Amis de la Terre.

 

 

Martin Dawance

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème