Vidéo choc : L214 dénonce le calvaire des poulets dans un élevage

Publié le 7 septembre 2017 à 8:05 Aujourd'hui | 893 vues

L’association L214 diffuse de nouvelles images tournées dans un élevage vendéen sous contrat avec le groupe Doux. Elle y dénonce les conditions de vie des poulets gavés et boostés par un accélérateur de croissance.

Deux mois après avoir publié une vidéo dénonçant les conditions d’élevage de porcs dans deux abattoirs bretons, L214 frappe de nouveau. L’association vient de diffuser de nouvelles images (ci-dessous) concernant un élevage de poulets de Vendée, sous contrat d’intégration avec le groupe Doux, le premier producteur européen de volailles à l’export et notamment connu en France par sa marque Père Dodu. Celles-ci ont été tournées entre fin avril et fin mai 2017, dans deux bâtiments de 1 200 m2, chacun renfermant plus de 35 000 poulets. Les volailles présentes au moment de l’enquête étaient destinées à la filière export du groupe Doux. Semaine après semaine, les caméras de L214 ont filmé la croissance des gallinacés, à leur 3e, 12e, 19e, 26e, et 31e jour.

De poussins à carcasses

Dans la vidéo, dévoilée mercredi soir dans l’émission Quotidien sur TMC, on y voit tout d’abord évoluer les poussins dans un bâtiment éclairé à la lumière artificielle. Au fil des jours, leurs conditions de vie se dégradent. Gavés et boostés par un accélérateur de croissance, ils grossissent trop rapidement au point que certains deviennent difformes avec une tête de poussin et un corps d’adulte. D’autres ne supportent pas le poids de leur corps et ne peuvent pas se déplacer vers les mangeoires et atteindre les abreuvoirs. Ils se nourrissent des déjections d’autres poulets, meurent de faim et de soif. Les cadavres, quand ils ne sont pas ramassés, se décomposent au sol. L’établissement grouille de parasites : poux rouges, ténébrions. « Sélection génétique, nourriture hyperprotéinée, accélérateur de croissance et conditions d’élevage font qu’aujourd’hui, les poulets grossissent 4 fois plus vite qu’en 1950 », souligne l’association. En seulement 32 jours, ils atteignent le poids de 1,4 kg et sont entassés à 29 par m2. « Déformés, boiteux, déplumés, griffés, morts ou moribonds, les images sont sans appel quant à l’état général des oiseaux, qui payent au prix fort ce mode de croissance rapide et forcé », déplore L214.

Une fois leur poids atteint, les poulets sont envoyés à l’abattoir. Mais leur calvaire est loin d’être terminé. L214 s’est aussi infiltrée dans un des abattoirs du groupe. Un militant de l’association, équipé d’une caméra cachée, a occupé quelques jours un poste d’accrocheur de volailles dans l’abattoir de Chantonnay en Vendée, où sont tués 185 000 poulets par jour. Sur les images, tournées entre janvier et février 2017, les poulets sont suspendus par les pattes, vivants et conscients.

Doux : une enquête interne

Suite à la publication de la vidéo, Doux a immédiatement réagi. Pour le groupe, les images diffusées par l’association « ne reflètent en aucune façon les pratiques d’élevage définies par Doux et appliquées par ses 300 éleveurs partenaires », explique-t-il dans un communiqué. « Pour autant, et afin de répondre aux interrogations légitimes suscitées par ce reportage, nous attendons désormais d’en savoir plus sur l’élevage concerné afin de diligenter une enquête interne pour vérifier l’état de l’élevage sur place, comprendre ce qui a pu se passer et prendre les mesures nécessaires le cas échéant », ajoute-t-il.

L214 a lancé une pétition adressée à Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et à Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, pour exiger la fin de l’élevage à croissance rapide des poulets. Le cas de cet élevage est loin d’être isolé. L’association rappelle qu’aujourd’hui 75 % des 800 millions de poulets élevés chaque année en France le sont dans des conditions intensives semblables à celles qui sont montrées dans cette enquête.

Marine VAUTRIN

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème